Après Paris en octobre 2022, les principales organisations européennes qui promeuvent l’instruction en famille, dont notre association Liberté éducation, ont participé à un nouveau sommet les 20 et 21 octobre 2023 à Zagreb, à l’invitation de Homeschooling Croatie. Lors de cette rencontre internationale du GHEX (Global Home Education Exchange), les dirigeants du mouvement de nombreuses organisations promouvant l’instruction en famille ont pu échanger et dialoguer avec des hommes politiques, des universitaires et scientifiques spécialistes de l’école à la maison, des juristes et des parents éducateurs.

Les salutations du secrétaire d’État du ministère de la Science et de l’Éducation de Croatie

« Nous sommes particulièrement heureux que des représentants du Parlement croate et du Parlement européen soient venus à la conférence pour nous soutenir, et les salutations ont également été envoyées par le secrétaire d’État du ministère croate de la Science et de l’Éducation, Dr sc. Iva Ivanković », ont annoncé les organisateurs du sommet. Silvia Copio, présidente du Comité européen du GHEX, a souligné que le droit à l’école à la maison est un droit humain fondamental qui découle de la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies. Alexandre Moreira, adjoint en chef des affaires juridiques au ministère de l’Éducation du Brésil, a souligné la nécessité de normaliser l’enseignement à domicile en tant que modèle éducatif socialement acceptable. Kevin Boden, président de HSLDA International, a souligné qu’il existe de nombreux stéréotypes et préjugés liés à la socialisation des enfants scolarisés à la maison, alors que de nombreuses études scientifiques prouvent exactement le contraire : les enfants scolarisés à la maison sont socialement intégrés, impliqués dans la communauté locale et axés sur sur les autres.

4 interventions de Liberté éducation

Carlo Konta, organisation Homeschooling Croatie, et Pascaline Depouhon, de Liberté éducation (France)

Pascaline Depouhon, qui représentait notre association Liberté éducation, a donné 4 interventions sur les thèmes :

    • Relever les défis ensemble
    • L’état de l’Europe vis à vis de l’instruction en famille
    • Comment lutter pour la liberté des parents ?
    • Le droit et l’école à la maison.

Elle a également annoncé en direct aux participants la condamnation par l’ONU de la France concernant la liberté des parents de pouvoir choisir une alternative à l’école, annonce suivie d’applaudissements nourris du public.

Le bien-être de l’enfant est central

Les participants ont particulièrement souligné que l’objectif de la communauté internationale du GHEX est de promouvoir la liberté d’éducation qui ne s’oppose pas aux écoles, aux autorités ou au système éducatif. Il est important en effet d’encourager le pluralisme pédagogique et de permettre de le faire aux parents qui ont le désir et la capacité d’instruire leur les enfants à la maison. De tels parents ont besoin d’humilité, du désir d’apprendre et de rechercher, du dévouement et de la patience. Le bien-être de l’enfant et de la famille est au centre de tout. Un tel choix n’est pas simple, mais il est enrichissante et donne du sens.

Des parents ont témoigné : « Notre désir, en tant que parents, est de donner à l’enfant la possibilité de réaliser son plein potentiel grâce au modèle de l’école à la maison, personnalisé, créatif et flexible, qui constitue également une aide au système éducatif. » 

Au cours des différentes discussions, ont également été abordés la question des enfants ayant des troubles d’apprentissage (dys…) et le bénéfice que leur apporte l’instruction en famille, sous la forme d’une approche individualisée, de la suppression de la pression scolaire et de l’anxiété.

Qu’est-ce que le GHEX ?

GHEX est un réseau international qui vise à connecter et à soutenir une communauté mondiale autour de l’école à la maison. GHEX traite des questions importantes liées à l’instruction en famille et explore comment cette forme d’éducation innovante et en croissance rapide devient non seulement la réponse à tous les problèmes des méthodes scolaires traditionnelles, mais aussi le véritable droit des parents au 21e siècle. Le GHEX cherche à répondre à des questions importantes telles que « qui est responsable de l’éducation ? », « quel est le rôle des parents dans l’éducation ? » « dans quelle mesure l’État est-il responsable de l’éducation des enfants ? ».

L’instruction en famille n’est plus autorisée en Allemagne depuis 1938, comme elle est pratiquement interdite en Suède. Dans ces pays, les parents risquent souvent de lourdes amendes, des batailles judiciaires, des peines de prison et même le retrait de leurs enfants simplement en raison de leur décision de les scolariser à la maison. Avec son nouveau régime d’autorisation, la France fait elle aussi partie des pays les plus restrictifs au monde, comme la Chine, Cuba, le Pakistan et l’Arabie Saoudite. De nombreux autres pays comme la Bulgarie, Chypre, la Grèce, la Macédoine, les Pays-Bas, la Roumanie et l’Espagne, tentent de limiter sérieusement le droit des parents à prendre des décisions concernant l’éducation de leurs enfants. Même dans les pays où l’enseignement à domicile est libre, comme aux États-Unis, les familles continuent de se battre pour conserver la liberté d’élever leurs enfants.

Le GHEX estime que le choix de l’école à la maison est le droit de chaque parent et que ce droit est bien documenté dans le droit international. C’est le droit des parents de gérer l’éducation de leur enfant , tout comme le droit de chaque enfant de bénéficier d’une expérience éducative individualisée qui correspond le mieux à ses capacités, opportunités et intérêts spécifiques.

GHEX soutient la croissance d’un nouveau mouvement éducatif et social à travers la promotion de l’instruction en famille,  estimant qu’elle peut avoir un impact positif sur la famille et la société dans son ensemble. Pour le GHEX, l’enseignement à domicile devrait être accessible à chaque famille, quelle que soit sa motivation ou sa pédagogie.

Le comité juridique du GHEX s’adresse activement aux institutions politiques à tous les niveaux et promeut l’école à la maison en participant à des conférences, en lançant des déclarations internationales et des appels directs à protéger le droit humain inaliénable des parents d’instruire en famille, tout en soutenant, dans tous les pays, les leaders des organisations nationales de l’instruction en famille.

Le GHEX s’efforce de mettre en relation les leaders et d’informer la communauté éducative internationale, des politiques aux organisations d’école à la maison, en passant par les dirigeants de mouvements et les familles, et ceci en utilisant les nouvelles technologies, en éditant des publications et en organisant des conférences régionales et internationales.

Parmi les conférenciers de ce sommet du GHEX 2023 à Zagreb

  • Sílvia Cópio, Présidente du Conseil Régional Européen du GHEX
  • Carla Konta, Homeschooling Croatie
  • Kevin Boden, directeur de HSLDA International
  • Peter Stock, président de HSLDA Canada
  • Alexandre Moreira, ancien secrétaire d’État brésilien à la protection internationale des droits de l’homme
  • Emese Tolgyes-Busz, avocat
  • Jan De Groof, professeur au Collège d’Europe
  • Pascaline Depouhon, Liberté Éducation
  • Natasha Karpova, directrice régionale, Invictus Classical Press
  • “Rosenrot” Mireille Schülpke, directrice du programme allemand, école Clonlara
  • Jill Neiss, directrice du développement mondial, HomeLife Academy
  • Sandra Car, Département des sciences de l’éducation, Université de Zagreb.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire